Plus d'une Voix

Compagnie de théâtre


Phèdre

D'après l'oeuvre de Sénèque, traduction de Florence Dupont



Reprographie peinture murale, Phèdre



Phèdre se joue à la limite. Il y a un glissement intérieur vers un désir impossible. Au passage à l'acte se substitue l'aveu. Lui dire et mourir. Phèdre transforme sa vie par un acte de parole. La création théâtrale, portée par la mise en musique, explore cette zone d'ombre et de transgression: une voix qui jaillit contre toute raison et fait soudain éclater l'ordre ancien.

Les artistes

photo du metteur en scène Serge Lipszyc


Serge Lipszyc s’est formé au théâtre en suivant l’enseignement de l’Atelier-École Charles Dullin. En 1986, il fonde la Compagnie du Matamore, qui compte aujourd’hui 2000 représentations et 46 créations. Serge Lipszyc est également metteur en scène d’opéra. Il a collaboré à de nombreux projets en binôme avec Jean-Marie Curti et avec la Compagnie Lyrique de Corse. En 1998, il a participé à la fondation avec Robin Renucci des Rencontres internationales de Théâtre de Haute-Corse (A.R.I.A) et en a assuré la direction de 2011 à 2015. Installé désormais dans la région colmarienne, il crée en mai 2018 « Maman et moi et les hommes », d’Arne Lygre, à la Comédie De l’Est – CDN d’Alsace. Le spectacle partira sur les routes de la Comédie vagabonde pendant la saison 2018-2019.

photo de la comédienne Fiona Chaudon


Après sa Maîtrise en Histoire de l’Art en 2004, Fiona Chaudon se rend à Bruxelles pour se former en théâtre et en mise en scène à l’Ecole Internationale de Théâtre Lassaad (pédagogie Jacques Lecoq). En 2011, elle se glisse dans la comédie lyrique et burlesque Divas de la compagnie Vocalise Trio avec laquelle elle s’est produite à l’Opéra National du Rhin dans le cadre des apéro-concerts. Sur ce même concept de spectacle, Fiona crée Le Récital avec la Cie Sorella (68), mis en scène par Etienne Bayart. En 2012, elle joue dans Cabaret-loup, mis en scène par Ofer Sagie, avec qui elle fonde quelques mois plus tard la compagnie théâtrale ARYA. La compagnie crée et diffuse en Alsace les spectacles Le Dilemme du Diable (2013), et Effilochées (2014 et 2015). Elle participe régulièrement à des stages de voix selon la pédagogie du Roy Hart Théâtre à travers lesquels elle découvre de nouvelles possibilités d'expression vocale. Parallèlement, Fiona s'intéresse aux spectacles jeunes publics : elle créé Au fil des cailloux (Cie Arya 68), Jeanne de Songe (Cie Juste- bien Placée 67) et Roule Galette (compagnie Les Ritournelles 68).

photo de la comédienne Hélène Lacoste


Hélène Lacoste commence sa formation théâtrale au conservatoire de Roubaix. A partir de 2009, elle se forme à l’Ecole du Teatro della Pioggia en Toscane, selon les principes de Jerzy Grotowski auprès d'Anne Zénour. Elle étudie ensuite la méthode de l’Actor Studio auprès de Michael Kroutov à Strasbourg de 2011 à 2013. Elle s’implique dans de nombreux workshops notamment auprès de Lina Prosa, Dominique Guibbert ou Fred Cacheux. Elle fonde en 2015 la compagnie « Plus d'une Voix » en écho avec l’expression « plus d’une langue » de Derrida. En 2016, elle crée le spectacle « Tombe de Sommeil » avec le philosophe Jean-Luc Nancy et le musicien Jean-Christophe Marq, créé à la Maison de la Poésie à Paris et représenté au MAMCS à Strasbourg. En 2017 elle crée avec deux danseurs butô le spectacle « A nos ennemis » à partir de textes de Michaux, dont la création s’est faite au CEAAC de Strasbourg. En 2017 Hélène Lacoste participe à la création du conte musical « Ce jour-là», à partir d’un texte de Maupassant. En 2018, elle joue dans « Rien ne meurt », texte dont elle est l’auteure, qui sera créé à l’Espace Malraux de Geispolsheim, en partenariat avec la Comédie de l’Est et la Salle Europe de Colmar. En 2018-2019, elle sera assistante à la mise en scène auprès de Marion Granjean dans la compagnie Les Anges Nus pour la création de « Quiprocosmos ».

photo du musicien Jean-Christophe Lauth


Ayant suivi le cursus du Conservatoire National de Musique de Colmar pendant onze années, Jean-Christophe Lauth se passionne en 2002 pour le flamenco et suit les cours de guitare de Mariano Martin à Strasbourg jusqu'en 2004. Puis il part en Andalousie jusqu'en 2006 afin de poursuivre son apprentissage du flamenco avec Augustin de la Fuente (Jerez). En revenant en France, Jean-Christophe Lauth intègre le groupe GADJO MICHTO (compositions klezmer et swing aux couleurs des balkans), avec lequel il parcourt les scènes locales (Festival de Jazz du Hohlandsbourg, Printemps des Bretelles Illiade, Espace Grün, Mangeur de Lune, Le Grillen, Pisteur d'Etoiles, Espace Ried Brun, Le Noumatrouff, Le Bateau du Rhin, MPT Beaucourt, Foire Ecobio Colmar... ) avec notament les premières parties de Idir, Bratsch, Debout sur le Zinc, Didier Lockwood... l'aventure est en cours. Par ailleurs il fonde en 2011 la formation GUADAL, musiques méditerranéennes, d'Europe de l'Est, retraçant le parcours des gitans, de l'Inde à l'Espagne. Un projet de composition en 2014 avec la compagnie Arya autour du spectacle « Effilochées » marque un temps fort de son parcours musical du point de vue de la créativité. Actuellement, un duo de guitare voit le jour autour de reprises des standard du jazz et de la chansons française inspiré par le manouche... Passionné par la recherche des différents mode de transmission et d'apprentissage de la musique, Jean-Christophe enseigne depuis 7 ans la guitare classique, flamenca, jazz dans les écoles de musique de Wintzenheim et Ingersheim.