Phèdre au lycée Montaigne

RETOUR SUR LE SPECTACLE EN SCOLAIRE

La Phèdre de Sénèque proposée par la Compagnie Plus d’une voix est particulièrement réussie car elle fait entendre dans un dispositif apparemment très simple- trois chaises au lointain d’où les acteurs se lèvent un à un, un musicien à jardin-, toute la violence de cette tragédie à l’origine du mythe de Phèdre. La diction très précise du texte par les trois comédiens s’accompagne d’une musique qui joue avec les inflexions des voix, sans jamais surligner le texte pour céder au pathos. L’on dirait une sorte d’oratorio, qui fait bien comprendre ce que pourrait être une cérémonie tragique, mais qui magnifie la littérature et crée des images très fortes dans l’esprit du spectateur. La présence très intense des acteurs n’y est pas pour rien d’ailleurs.

Le format peut se jouer partout et les acteurs savent transmettre au public leur passion des mots et du théâtre provoquant de belles rencontres au service du théâtre.
Christine Huckel-Ottenwelter, professeur de théâtre au lycée Camille See.