ACTION CULTURELLE

Un moment qualifié par les élèves d’ «intéressant – amusant – cool – unique – particulier, qui change des cours traditionnels – pendant lequel on a pu se laisser aller dans la peau d’un autre – qui nous a permis d’enlever la peur de parler devant tout le monde – de découvrir ce qu’était vraiment le théâtre ».

 

Propos recueillis  par l’enseignante Sabine Baer au collège de Geispolsheim (67)

ÉCRIRE SON TEXTE

COMMENCER À ÉCRIRE

Dans un premier temps, nous proposons aux élèves d’écrire leur propre texte. L’écriture commence par un temps libre où les élèves peuvent écrire librement quelque chose qui ne sera pas lu. Ce temps permet d’entrer dans l’écriture en sachant que l’on commence par un texte pour soi, qui ne sera pas montré. Ce temps permet aux élèves moins à l’aise de débloquer le rapport à l’écrit. Les temps suivants sont consacrés à des textes qui seront lus devant les autres.

ÉCRIRE UNE HISTOIRE

Trouver les mots pour raconter une histoire courte, capable de surprendre son lecteur. Le texte doit percuter, surprendre et toucher. Dans cette expérience d’écriture, le moment de lecture de son propre texte permet un premier pas vers l’interprétation.

ÉCRIRE EN MUSIQUE

Les temps d’écriture sont accompagnés par le violoniste ou par le guitariste. Selon le thème proposé, ils proposeront différents morceaux qui varient au niveau rythmique ou au niveau de l’atmosphère proposée (triste, joyeuse, calme, énergique, etc.). Les élèves pourront dès lors faire l’expérience de la relation entre littérature et musique. Ils pourront constater la manière dont ils sont influencés par ce qu’ils entendent.

JOUER SON TEXTE

DIRE

Le temps de préparation de la saynète commence par un temps d’échauffement. Comme les comédiens avant de répéter, ils devront s’échauffer la voix et rendre leur corps disponible pour
exprimer des émotions. Les élèves pourront présenter leur texte seuls ou à plusieurs selon leur choix. Ils devront dire le texte qu’ils ont écrit en atelier d’écriture. Chaque groupe devra ensuite présenter sa scène devant l’ensemble de la classe. Les intervenantes veilleront à une écoute bienveillante de la part des camarades.

EN MUSIQUE

Les deux musiciens, accoutumés à l’improvisation, accompagneront les jeunes pendant la présentation
de leur saynète pour que les jeunes puissent découvrir cette sensation d’être porté par la musique.Le violoniste et le guitariste choisiront, en concertation avec les élèves, d’accompagner le texte ou alors de créer du contraste par
le rythme et le type de mélodie choisis. En cas de blocage ou d’extrême timidité de l’un ou l’autre, l’intervenante pourra accompagner le jeune dans ce moment où l’on s’expose au regard des autres.

© PHOTO Nils Stahl

© PHOTO Eliott Reyna